© 2019 Sally Galet. Mentions légales

A de nombreuses reprises, et à travers tous les niveaux d'enseignement, j'ai eu le plaisir d'élaborer des projets pédagogiques basés sur différents répertoires de musiques traditionnelles, notamment celles de la Grèce et l'Asie Mineure, les musiques celtes et tziganes.

 

Pour chaque type de musique abordée, en collaboration avec mes collègues, nous avons pu dégager un contenu pédagogique très riche, permettant de bâtir des projets transversaux assocciant la FM, l'instrument, la danse, le chant choral...

 

Outre l'ouverture culturelle qu'offre l'étude d'une musique tradtitionnelle, elle permet à tous les acteurs

d'exploiter le principe de la tradition orale.

 

 

Les musiques traditionnelles


Résumé de deux projets pédagogiques basés sur les les musiques celtes,

menés par Sally Galet en collaboration avec Marie-Emmanuelle Allant-Dupuy

en 2004/2005 et 2008/2009 au Conservatoire de Bordeaux

2004/2005


Ce projet, qui regroupait les classes de Formation Musicale et de Harpe et dont l'aboutissement était les 3 concerts des 7 et 8 avril 2005, avait comme objectif d'initier les élèves à la musique celte.

 

En Formation Musicale, les élèves ont effectué de nombreux travaux écrits durant ce projet :

1. D'après une CD contenant une sélection de 24 pièces vocales et instrumentales

  • Relevé de thèmes, de rythmes, de grilles d'accords, de motifs d'accompagnement

  • Etude des modes, styles dornementation, écoute de la langue, mémorisation

  • Transcriptions et arrangements de 15 pistes, soit par petite équipe, soit individuellement. 12 projets ont été retenus pour le concert.

2. D'après des mélodies de danse (jigs, hornpipes, reels, polkas)

  • Ajout de grilles d'accords entendues en dictée

  • Réalisation de conducteurs pour 2 formations, suite au travail de pratiques collectives réalisé lors des master class de Didier Oliver, violoniste spécialiste de la musique celte.

3. D'après des partitions existantes:

  • Transcriptions et adaptations pour différentes formations vocales et/ou instrumentales

 

Ces travaux ont naturellement conduit à :

  • Une collaboration étroite avec la classe de Harpe

  • La participation active aux master class animées par Didier Oliver

  • La formation de plusieurs ensembles pour jouer les polkas (cordes, cuivres, guitares, accordéon, piano) les jigs & horpipes (harpes, bois) reels (violons, harpes)

  • La réalisation de nombreux ensembles pour jouer et chanter les différentes partitions élaborées, y compris l'accompagnement de danseurs et de la chorale"Preludio"

 

Consulter la table des matières du "Celtic Book 2005 " élaboré durant le projet

 

Tout ceci a contribué à la formation de l'élève dans le cadre de son année de Formation Musicale, mais  dépasse largement le travail

« habituel » qu'exige le programme en vigueur.


Ce projet a donc permis de mettre en application les savoir-faire que les professeurs tentent de transmettre, tout en développant sa curiosité, son goût de communiquer par la musique.

 

Concernant le projet dans sa globalité :

  • Engagement important de nombreux élèves, exemples :

  • Gros investissement sur le plan instrumental de certains violonistes, harpistes et pianistes

  • Prise d'initiative concernant l'interprétation

  • Curiosité, recherche, improvisation

  • Participation très active à la conception du concert

 

La classe de Harpe s'est mobilisée durant toute la période pour jouer des pièces existantes, et des arrangements de la classe de Formation Musicale dans des ensembles instrumentaux très variés, y compris des accompagnements de pièces chorales. Les élèves ont appris à se servir d'une partition, ou d'un accompagnement simple, comme base de travail, à les exploiter et à les varier selon le style.  Il était donc question de s'éloigner de la partition au profit d'une écoute très fine et de l'improvisation. C'était un projet de pratiques collectives par excellence, qui montrait aussi aux élèves la nécessité d'avoir une très grande exigence dans la réalisation dune production artistique.

 

Didier Oliver, intervenant du projet et spécialiste de la musique celte, a constaté un très bon travail de coordination entre les professeurs et lui-même, compte tenu de la nature très ponctuelle de ses master classes. Pour lui, les concerts démontraient la grande motivation du groupe dans l'ensemble, et particulièrement de quelques élèves qui ont naturellement pris les rôles de "leaders". Reste à approfondir tous les éléments stylistiques et techniques.

 

Didier, Sally et Marie-Emmanuelle ont, avant tout, regretté le manque de l'élément essentiel à ce projet ;l'initiation à la danse pour les élèves, afin de mieux s'approprier cette musique.

 

2008/2009


Dans le cadre d'un grand projet de chant Choral « Le corps, la voix et la musique » ce projet s'adressait à la fois aux jeunes choristes et aux plus grands élèves instrumentistes
 

Les objectifs du projet:

  • Imprégnation sensorielle et corporelle de chants et musiques traditionnelles, ethniques ou de la renaissance

  • La transmission orale de la musique

  • Initiation à la danse irlandaise pour les musiciens et choristes (2 mini-stages)

  • Initiation aux danses écossaises pour les choristes, en se servant des musiques de « Gaillard et le Diable » (3 mini-stages)

  • Appropriation du répertoire instrumental  avec intervention de 3 spécialistes

 

En Formation Musicale (Cycle 3)
1. D'après une CD contenant une sélection de 12 pistes instrumentales

  • Relevé de thèmes, de rythmes, de grillesd'accords, de motifs daccompagnement

  • Etude des modes, styles d'ornementation, écoute de la langue, mémorisation

  • Réalisation de transcriptions et arrangements, d'après les relevés

  • Interprétation instrumentale du répertoire instrumental et de l'accompagnement de « Gaillard et le Diable » sous les conseils des intervenants spécialistes Didier Oliver (violon), Jean-Philippe Grosheitsch (accordéon), Michaël Cozien (cornemuse)

 

Lors du concert le 7 juin les élèves instrumentistes ont interprété un répertoire de musiques celtes instrumentales en première partie et ont accompagné "Gaillard et le Diable " en deuxième partie. Cette première partie a également été programmée dans le cadre d'un concert de jumelage entre les villes de Martignas et d'Aboyne (Ecosse).

 

Programme de la première partie

 

Suite Ecossaise
1.Rise, Rise McCalman/Hog (transcription de Baptiste Fauconnet daprès les Corries)
2.Lady Charlotte Campbells Slow Strathspey and Reel William Marshall (XVIII°) arrangement Emilien Bénard et Alexandra Delorme
3.The Flower of the Quern James Scott Skinner transcription Raphaël Schlup
4.Ae Fond Kiss : traditionnel Ecosse arrangement S. Galet
5.Little Cascade GS McLennan
6.Loch Lomond arrangement de S. Galet d'après les  Corries

 

Suite Irlandaise
1.MacAllistrums March arrangement d'après les Chieftains :M-E Allant-Dupuy, S. Galet, E.Védère et G. Victoria
2.Danny Boy Arrangement Deborah Henson-Conant, adaptation pour trompette et harpe S. Galet
3.Reels (trad Irlande)
4.  Jigs (trad Irlande): Galachers frolics, The hags purse
5.Hornpipes: The Galway Hornpipe, Thomond Bridge

 

Consulter Missions

pour des exemples de stages proposés à partir de ce répertoire