Portraits du Passé
Dix portraits mélodiques de personnages qui font partie de notre patrimoine collectif
 
Une œuvre qui traverse six siècles et trois continents, dans une galerie d’univers et de styles musicaux très divers
 
Un choix de sujets nourri d’échanges qui ont eu lieu avec des enfants de six classes, en mai 2019, à qui Sally avait posé une question :

                 Avec quel personnage disparu 
          aimeriez-vous avoir une conversation,
                              et pourquoi ?

 
Développant l’idée d’un « album vivant »,  une introduction (« Couverture ») et une conclusion « Quatrième de couverture » associées à une petite mise en scène pour cinq jeunes comédiens, permettent aux interprètes d’envisager, s’ils le souhaitent, une représentation intégrale des Portraits du Passé, sous forme d’un spectacle vivant.
 
Des mouvements pour le chœur (chorégraphiques, théâtraux, comiques) sont proposées pour les chansons 3, 7, 9, 10 et Quatrième de Couverture.  
 
Un narrateur est requis pour Christophe Colomb 
 
Durée de la version intégrale avec le texte : environ 55 minutes
Durée des 10 portraits seuls: 40 minutes

De Gaulle (à 1 et 2 voix)

Une grande fresque biographique, sur fond de marche militaire.

Marie Curie (à 1 et 2 voix)

Une chanson de caractère obstiné, suspendue à une pédale de ré, comportant une légère dissonance, une ambiguïté métrique, et un air polonais

Helen Keller (à 1 et 2 voix avec texte solo)

Chanson à mouvement, avec en introduction un texte parlé en solo, accompagné du fredonnement d’un demi-chœur. Puis un chant très inspiré du gospel, une tradition très présente dans l’Alabama, où a grandi Helen Keller. On évoque le langage digital, d’où les mots "épelés" dans les paroles

Léonard de Vinci (à 2 et 4 voix)

Faisant référence à la modalité de l’époque, la chanson est encadrée d’un canon à 4 voix, pour évoquer l’église Santa Maria delle Grazie à Milan, où De Vinci a peint le tableau de la Cène.

Victor Hugo (à 1 et 2 voix)

Une chanson tumultueuse, engagée, romantique, pour le père du Romantisme

Charlie Chaplin (à 1 et 2 voix)

Une chanson de contrastes et de ruptures : tango, valse sentimentale, points d’orgue. La citation au début et à la fin est à la fois un hommage à Chaplin le compositeur et au film « Le Gosse » qui a tant ému les enfants du projet.

Louis de Funès 

La seule chanson à l’unisson, apportant une légèreté très nécessaire au spectacle, dans un style vaguement « manouche », faisant référence au passé pianistique de De Funès.

Christophe Colomb (à 3 voix)

C’est un récit théâtral pour une voix masculine. Le chœur commente, gémit, accompagne, s’indigne.

Mandela Chant (à 1 et 2 voix)

chanson à mouvement, débutant par un véritable toï-toÎ en zulu où les talons martèlent la pulsation du peuple, les poings se lèvent. Puis suit l’hymne à la paix, avec balancement naturel du chœur durant le refrain.

Neil Armstrong (à 1 et 2 voix) 

l’introduction diffusée laisse place à la résonance du piano et à un geste de la main et des yeux, d’une lenteur infinie, dans le chœur. Puis suit la chanson, d’inspiration très américaine, clin d’œil aussi aux talents de jazzman de l’astronaute.

Couverture et Quatrième de couverture (à l'unisson)

Une courte musique d’appel identique pour ouvrir et fermer la galerie des Portraits.

IMG_2285.jpg
pour choeur à voix égales 
et ensemble instrumental, ou piano
Portraits_du_pass%C3%83%C2%A9_edited.jpg

Une longue et belle aventure qui entrevoit enfin son aboutissement!

En 2021-2022, 8 écoles, 10 collèges, 10 écoles de musique et le Conservatoire de Bordeaux préparent très activement 3 grands rendez-vous autour de la création des Portraits du Passé! Pour découvrir notre récit collectif, rendez-vous dans Actions Pédagogiques.

 

Genèse :

Portraits du Passé est une commande de l'Association Chante Aquitaine. La composition des chansons, avec la version piano, entre juin et octobre 2019, a permis la mise en œuvre du projet avec dix classes (CM1, CM 2 et 6°) dès novembre 2019. La partie instrumentale est destinée à être interprétée par un orchestre d’élèves de bon niveau, pouvant être soutenu par leurs professeurs. L'instrumentation est pour flûte, hautbois jouant cor anglais, clarinette, cor, trompette, 2 percussions, accordéon, harpe, piano, violon I, violon II, alto, violoncelle et contrebasse.

Une version pour un plus petit ensemble est également envisagé. Vous pouvez contacter Sally Galet à ce propos.   

IMG_2291.jpg

Compte tenu de l’épidémie du Coronavirus, la date de la création des Portraits, prévue le 15 juin 2020 à l'Auditorium de Bordeaux, en partenariat avec l'Opéra de Bordeaux et le Pôle Supérieur d'Enseignement de la Musique des la Danse, sous la baguette de son directeur, Laurent Gignoux, est reportée au 6 mai 2022. Mais, pour nous accompagner au mieux durant tous les troubles de cette époque, le chef et les musiciens du Pôle ont enregistré les accompagnements, le 30 mars 2021 à la M270, Floirac. Un énorme merci au PESMD !

IMG_2280.jpg
IMG_2288.jpg
IMG_2286.jpg
IMG_2289.jpg
IMG_2284.jpg
IMG_2279.jpg
IMG_2282.jpg